Mixage

En deux mots :


Un mixage devient vite indispensable dès que l’on possède un micro ou plus et que l’on souhaite le mixer avec d’autres sources ou bien s’enregistrer. La table ou console de mixage à laquelle on pense en premier n’est pas la seule solution et peut-être pas la meilleure selon l’usage que l’on compte en faire.

Le mixage, c’est fait pour rassembler et mixer ensembles plusieurs entrées afin de les faire sortir en un seul flux (en général stéréo), comme dans un entonnoir. Ce flux pourra être envoyé vers diverses sources. Une connexion USB ou Firewire permettra de raccorder le mixage à l’informatique. Par cette connexion et au minimum, une sortie et une entré stéréo sont partagées avec votre système informatique. C’est une extension au mixage qui est indispensable pour le chant comme pour le karaoké ne serait-ce que pour s’enregistrer.

Le temps de latence est le temps que mettra le son de la voix pour partir du micro, traverser divers processeurs qui pratiquent des calculs et revenir à vos oreilles par l’intermédiaire d’un casque ou de haut-parleurs. Si ce temps est long, vous direz « Oh », puis vous attendrez et vous entendrez « Oh ». Cela ne nuit en rien au bon fonctionnement des appareils. Cela devient gênant uniquement lorsque vous utilisez le PC pour traiter le son du micro. Par exemple si vous voulez que l’informatique vous simule une reverb ou un compresseur ou les 2.
Un principe simple : fabriquez tout le son sur votre mixage réel et servez-vous de l’informatique pour l’enregistrer brut de préférence afin de le traiter ensuite avec des appareils virtuels. Vous n’entendrez plus parler de temps de latence.

La plus important à mon sens, c’est la qualité du préampli et des corrections. Mais on peut aussi vouloir une palette d’effets intégrés ou plus. Quand à l’alimentation fantôme, c’est une option permettant de brancher les micros de ce type.

Enregistrement, pensez Interface audio :


Focusrite Scarlett SoloVous ne souhaitez faire que de l’enregistrement mais de qualité, l’Interface audio USB est une solution. La Focusrite Scarlett Solo possède une entrée micro XLR et une entrée Jack pour second micro ou instrument. Un retour et une sortie via l’USB qui lui sert aussi d’alimentation. Mais surtout un pré-ampli micro de bonne qualité avec alimentation fantôme 48V. C’est tout ce qu’il faut pour envoyer à l’informatique un bon son brut, prêt à être enregistré.

Karaoké, chant, en groupe :


Entre amis et pour 2 micros, la Behringer Xenyx QX1002 USB devrait convenir en entrée de gamme car elle possède un Processeur d'effets intégré et ce n’est pas du luxe. L’USB, conduit la sortie du logiciel de karaoké jusqu’à la table et permet l’enregistrement simultané de l’ensemble.

Mackie 402 VLZ4Si vous recherchez la qualité, la Mackie 402 VLZ4 ne possède pas d’USB. On peut quand même recevoir et envoyer le son à l’ordinateur par les sortie normale de sa carte son. Pour les effets, un rack devra être rajouté. Son atout, ce sont ses 2 entrées micro équipées des excellents Pré-amplis Onyx (alimentation fantôme 48V) qui ne peuvent être comparés à Behringer tant ils sont supérieurs. La marque « Allen & Heath » qui ne m’a pas convaincu, se situe à mi-chemin.

Pour un budget supérieur, la Mackie Pro FX 8 est une table tout en un complète et polyvalente, avec 4 entrées micro EQ 3 bandes et coupe bas, 3 entrées ligne stéréo, des effets intégrés et un port USB, des inserts de voies.

Presonus StudioLive 1602.gifEnfin la Presonus StudioLive 16.0.2 regroupe tout en une seule console. Les 12 voies d'entrées conviendront mieux aux groupes ou passionnés mais cette console s'emporte partout. L'efficacité des pré-ampli Class-A XMAX, des corrections et tout ce qu'il faut pour réussir un mixage, un enregistrement pro.

Préampli micro :


Art Tube MPLe Art Tube MP n’est qu’un préampli micro mais à lampe (alimentation fantôme 48V). Pour un prix mini, il apporte beaucoup. Son préampli booste le gain et sa lampe réchauffe le son d’un micro comme d’un instrument. Un bouton pour le gain et un autre pour la sortie. Il apportera chaleur et grain en enregistrement comme en live.

Correction et effets :


Dynamique : le Behringer MDX2600 Composer Pro XL prend en charge la dynamique pour 2 micros ou instruments. De-Esser, Compresseur, Expandeur, Limiteur et Simulateur de lampe. Ses corrections efficaces permettent de relever le gain et de travailler les contours.

Behringer MDX2600

Reverb : l’Alesis Nanoverb 2 est une bonne reverb, facile d’utilisation. En insert d’effet de table, elle servira pour plusieurs micros.

En conclusion :


Les appareils dont il est question ici ont tous été testés et sont cohérents avec les micros conseillés dans une chaine de son amateur ou semi-pro. Ce choix est le résumé d’une mûre réflexion pour ne garder que l’essentiel dans une gamme de prix minimal sans pour autant sacrifier les performances.