France

Les artistes francophones de: France

V. Marceau

Marceau Verschueren, alias V. Marceau est un accordéoniste français né à Liévin (Pas-de-Calais), le 29 décembre 1902 et mort à Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), le 22 octobre 1990.

C'est avec son père, installé dans le Nord de la France, que Marceau fait l'apprentissage de l'accordéon et dès l'âge de 7 ans, il joue dans un théâtre de marionnettes. Il n'a que 11 ans lorsqu'il se fait remarquer en remportant un grand concours, il y joue La Marche indienne d'Adolphe Sellenick.

L'avant-guerre est une époque où l'accordéon est en vogue, on l'entend partout et dès 1914, V. Marceau va posséder le premier instrument de système italien à 3 rangées et à touches "carrées". Le jeu à la main gauche va faire la réputation du jeune accordéoniste.

A la sortie de la guerre 14-18, il étudie au conservatoire de Lille et il a 22 ans lorsqu'il monte son orchestre. Ainsi débute sa carrière professionnelle à Lille. En 1930, il enregistre ses premiers disques chez Odéon, se produit à la radio et se lance dans la composition. Il obtient un premier succès avec "Elle s'appelle Françoise", chanson dont les paroles sont signées Léopold Simons. Il quitte définitivement Lille en 1933 pour Paris, où il fonde les Éditions Marceau.

Marceau apparait dans le film "La Belle Équipe" de Julien Duvivier, aux côtés de Jean Gabin et Charles Vanel. Il crée au début des années 50 "Les Mousquetaires de l'accordéon", avec Adolphe Deprince, Médard Ferrero et Louis Péguri.

V. Marceau reste un des plus grands accordéonistes, toutes périodes confondues.