Marcia Baila.kar

€0.01
Référence: file8080
Taille en ko: 
106
Date de modification: 
Contenu du fichier
@KMIDI KARAOKE FILE@LENGL@TMarcia Baïla@TRita Mitsouko

He.. Marcia, elle danse,
sur du satin, de la rayonne,
Du polystyrène expansé à ses pieds.
Et Marcia danse avec des jambes
aiguisées comme des couperets,
Deux flèches qui donnent des idées, des sensations..

Oh Marcia, elle est maigre,
Belle en scène, belle comme à la ville
La voir danser me transforme en excitée.

Oh.. Moretto,
comme ta bouche est immense quand tu souris.
Et quand tu ris, je ris aussi,
Tu aimes tellement la vie, Marcia..
Quel est donc ce froid que l'on sent en toi?

Car c'est la mort qui t'as assassinée,
Marcia,
C'est la mort qui t'as consumée,
Marcia,
C'est le cancer que tu as pris sous ton bras..
Maintenant, tu es en cendres, cendres..
La mort, c'est comme une chose impossible,
Même à toi qui es la vie même,
Marcia,
Même à toi qui es forte comme une fusée,
C'est la mort qui t'a emmenée.

Marcia danse un peu chinois,
La chaleur dans le mouvement d'épaules
A plat comme un hiéroglyphe incas de l'opéra

Avec la tête, elle danse aussi très bien,
Et son visage danse avec tout le reste,
Elle a cherché une nouvelle façon et l'a inventée.
He.. He..
C'est elle la saut'relle, la sirène en mal d'amour,
Elle danse dans la flanelle et le carton.

(Ce piano,
ça me rappelle les cours de danse classique,
un et deux et trois et quatre
et un et deux, trois, quatre,
allez Mesdemoiselles, serrez des fesses!)
Hou
hou.. Hou hou..
Hou hou.. Hou hou..
Hou hou.. Eh, that's all right!
Hou hou.. Hou he, oh oh!
Hou hou.. That's all rigth!
Hou hou.. Eh...

Oh.. Moretto,
comme ta bouche est immense quand tu souris.
Et quand tu ris, je ris aussi,
Tu aimes tellement la vie, Marcia,
Quel est donc ce froid que l'on sent en toi?

Car c'est la mort qui t'as assassinée Marcia,
C'est la mort qui t'as consumée Marcia.
C'est le cancer que tu as pris sous ton bras,
Maintenant tu es en cendres, cendres..
La mort, c'est comme une chose impossible,
Même à toi qui es la vie même, Marcia,
Même à toi qui es forte comme une fusée,
C'est la mort qui t'a emmenée.
He.... Ho,
Marcia.. Ho!MARCIA BAILA
(Ringer/Chichin)
He.. Marcia, elle danse, sur du satin, de la rayonne,
Du polystyrène expansé à ses pieds.
Et Marcia danse avec des jambes aiguisées comme des couperets,
Deux flèches qui donnent des idées, des sensations..

Oh Marcia, elle est maigre,
Belle en scène, belle comme à la ville
La voir danser me transforme en excitée.

Oh.. Moretto, comme ta bouche est immense quand tu souris.
Et quand tu ris, je ris aussi,
Tu aimes tellement la vie, Marcia..
Quel est donc ce froid que l'on sent en toi?

Car c'est la mort qui t'as assassinée, Marcia,
C'est la mort qui t'as consumée, Marcia,
C'est le cancer que tu as pris sous ton bras..
Maintenant, tu es en cendres, cendres..
La mort, c'est comme une chose impossible,
Même à toi qui es la vie-même, Marcia,
Même à toi qui es forte comme une fusée,
C'est la mort qui t'a emmenée.

Marcia danse un peu chinois,
La chaleur dans le mouvement d'épaules
A plat comme un hiéroglyphe incas de l'opéra

Avec la tête, elle danse aussi très bien,
Et son visage danse avec tout le reste,
Elle a cherché une nouvelle façon et l'a inventée.
He.. He..
C'est elle la saut'relle, la sirène en mal d'amour,
Elle danse dans la flanelle et le carton.

(Ce piano, ça me rappelle les cours de danse classique, 1 et 2 et 3 et 4)
(et 1 et 2, 3, 4, allez Mesdemoiselles, serrez des fesses!)
Hou
hou.. Hou hou..
Hou hou.. Hou hou..
Hou hou.. Eh, that's all rigth!
Hou hou.. Hou he, oh oh!
Hou hou.. That's all rigth!
Hou hou.. Eh...

Oh.. Moretto, comme ta bouche est immense quand tu souris.
Et quand tu ris, je ris aussi,
Tu aimes tellement la vie, Marcia,
Quel est donc ce froid que l'on sent en toi?

Car c'est la mort qui t'as assassinée Marcia,
C'est la mort qui t'as consumée Marcia.
C'est le cancer que tu as pris sous ton bras,
Maintenant tu es en cendres, cendres..
La mort, c'est comme une chose impossible,
Même à toi qui es la vie-même, Marcia,
Même à toi qui es forte comme une fusée,
C'est la mort qui t'a emmenée.
He.... Ho,
Marcia.. Ho!
chord no_chord Am D9 G Em7 Am D9 G Em7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 F#m B E A F#m B E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm E7 Am D9 Bm F#m Bm E F#m7 Bm E7 C6 G7 C6 G7 C6 G7 C6 G7 C6 G7 C6 G7 C6 G7 C6 G7 F#m B E F#m7 B E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 Bm E7 Am D7 G G7 C F G7 C F G7 C F G7 C F G7 C7 F7 D7 G7 C7 F7 D7 G7 C7 F7 D7 G7 C7 F7 D7 G7 C7 F7 D7 G7 C7 F7 D7 G7 C7 F7 D7 G7 C7 F7 D7 G7 C -(P)1997 Midi Musique (F)

Prix : €0.01